Nos conseils pour pratiquer la via ferrata À l’assaut des parois rocheuses

raffalt-129

La via ferrata est une discipline en plein essor, et pour cause : elle permet à ses adeptes de progresser sur une paroi rocheuse, tout en restant assurés à une ligne de vie. Ainsi, ils peuvent se rendre dans des régions habi­tuel­lement réservées aux grimpeurs de l’extrême ou aux alpi­nistes. En revanche, il faut veiller à respecter certaines règles pour minimiser les risques, car une mauvaise prépa­ration ou un équi­pement non adapté peuvent vite devenir problé­ma­tiques sur le terrain. Vous n’avez encore jamais entendu parler de ce sport ? Nous avons préparé quelques conseils pour vous faire découvrir les bases.

Photo avec la CADIN GTX MID, Bilderauswahl HochzweiMedia August 2020
CADIN GTX MID

Notre conseil chaussure:
CADIN GTX MID

difficulté Choi­sissez votre parcours selon sa difficulté

Pour choisir une voie de via ferrata, il est important de vous informer sur les différents niveaux de difficulté et d’adapter le parcours à votre niveau. Veillez surtout à ne pas vous surestimer, et en cas de doute, optez pour la voie la moins exigeante.

Les parcours de via ferrata sont géné­ra­lement répartis entre deux échelles de cotation.

  1. Cotation Hüsler
    Utilise des niveaux de difficulté allant de K1 (facile) à K6 (extrê­mement difficile).

  2. Cotation Schall
    Utilise des niveaux de difficulté allant de A (facile) à F (extrê­mement difficile). L’as­so­ciation de deux lettres (par exemple A/B) indique que la voie comprend des éléments appar­tenant à deux degrés de difficulté.

Deutschland Alpen Zugspitze
CEVEDALE EVO GTX Ws

Notre conseil chaussure:
CEVEDALE EVO GTX Ws

Commu­ni­cation Commu­niquez clai­rement en cas de dépas­sement, et respectez les distances de sécurité

Pour se déplacer sur un parcours de via ferrata, il est important de conserver une distance de sécurité suffisante avec les autres grimpeurs. Pensez à appliquer cette règle simple : il ne doit jamais y avoir plus d’une personne entre deux points d’as­surage. Ainsi, en cas de chute, vous éviterez d’em­porter la personne qui se trouve devant vous.

Si plusieurs personnes se trouvent sur la même voie de via ferrata, il est indis­pensable d’utiliser un système de commu­ni­cation clair et compré­hensible. Pour les manœuvres de dépas­sement, en parti­culier, il faut indiquer à la personne qui vous précède que vous allez avancer. Sans cela, la situation risque de devenir très délicate.

2020_lowa_arthur-kudelka

« Si une voie de via ferrata vous semble trop fréquentée, mieux vaut faire preuve de prudence et revenir un autre jour. »

Arthur | LOWA Chef de service

Photo avec la CADIN GTX MID, Bilderauswahl HochzweiMedia August 2020
ALPINE PRO GTX LE

Notre conseil chaussure:
ALPINE PRO GTX LE

équi­pement Les indis­pen­sables

En via ferrata, il est indis­pensable d’utiliser un équi­pement spécialisé : une double longe de via ferrata, mais aussi un baudrier et un casque d’es­calade, sans oublier des gants spéciaux ! Les débutants ignorent souvent que toutes les chaussures de randonnée ne sont pas néces­sai­rement adaptées à un parcours de via ferrata. Avant de partir à l’aventure, il faut donc commencer par vous informer sur les carac­té­ris­tiques de vos chaussures. Quel que soit le modèle, il doit vous offrir une stabilité suffisante, et disposer d’une semelle rigide pour vous donner une bonne prise sur la paroi.

  • Double longe

  • Baudrier

  • Casque d’es­calade

  • Gants d’es­calade

  • Chaussures adaptées

  • Anneau de sangle supplé­mentaire

  • Mousqueton supplé­mentaire

  • Trousse de premiers secours

  • Téléphone portable

2020_lowa_arthur-kudelka

« Au lieu d’une gourde tradi­tionnelle, utilisez une poche à eau dotée d’un tuyau. Par beau temps, les parois rocheuses peuvent devenir très chaudes et il est important de s’hy­drater. Une poche à eau permet de boire régu­liè­rement sans devoir retirer votre sac à dos. »

Arthur | LOWA Chef de service

Klettersteigszene am Gerardo Sega, Gardasee, Trentino, Italien.

Un travail d’équipe La via ferrata se pratique en groupe

Ce premier conseil est valable pour les grimpeurs novices et aguerris, mais il s’adresse évidemment en priorité aux débutants. Ne commencez jamais à pratiquer la via ferrata en solo : n’hésitez pas à faire appel à un partenaire expé­rimenté ou à un guide de montagne.

Pourquoi est-il si important d’être accompagné(e) ? C’est très simple : les voies de via ferrata sont parti­cu­liè­rement escarpées et traversent des terrains difficiles. Les grimpeurs ont souvent besoin d’aide pour avancer sur la voie, et doivent pouvoir compter sur leurs parte­naires pour assurer leur sécurité. En cas de dérapage ou de chute, ceux-ci pourront immé­dia­tement vous venir en aide ou appeler les secours. Chacun peut également contrôler l’équi­pement de ses coéquipiers, et vérifier que leur baudrier est bien fixé ou que leur casque est bien attaché. Autant de gestes qui permettent de prévenir un grand nombre d’erreurs et d’ac­cidents.

2020_lowa_arthur-kudelka

« Si vous souhaitez prendre une photo à la fin de votre parcours, pensez à attacher votre téléphone portable ou votre appareil photo à la bretelle de votre sac à dos ou à votre baudrier à l’aide d’un cordon et d’un petit mousqueton. Le cordon doit être assez long pour vous permettre de prendre une photo, sans pour autant gêner votre progression. Pensez également à ranger votre téléphone ou votre appareil photo dans une pochette fixée à votre baudrier ou à votre sac à dos : ainsi, vous pourrez immor­taliser votre aventure sans risquer de laisser tomber votre matériel. Il serait dommage de perdre vos souvenirs… et encore plus dommage de polluer la montagne avec des déchets élec­tro­niques. »

Arthur | LOWA Chef de service

2016_Athlete testing_CoburgerHütte

Sur le terrain Prenez le temps de vous assurer en toute sécurité

Ce conseil devrait vous permettre d’éviter une erreur très fréquente en via ferrata : quoi qu’il arrive, préférez toujours la précision à la vitesse ! Une fois sur la voie, pas question de se précipiter.

Veillez à ne jamais détacher deux mousquetons à la fois, et gardez toujours une main sur la ligne de vie. Dès que possible, assurez-vous au câble suivant, et veillez toujours à fixer le mousqueton avant en premier, puis le mousqueton arrière.

2020_lowa_arthur-kudelka

« En plus de votre longe de via ferrata, utilisez un anneau de sangle avec un mousqueton (env. 90 cm) ou une dégaine spéciale, éven­tuel­lement réglable en longueur. Ainsi, vous pourrez vous attacher au câble en acier ou à un cram­pillon pour vous délier les bras ou prendre une photo. »

Arthur | LOWA Chef de service